Les addictions aux écrans, ma bataille !

Coucou,

Aujourd’hui, je vais te parler des addictions aux écrans. C’est un sujet de société actuel, très problématique à mon sens.

En effet, ces addictions causent de réels problèmes relationnels, autant chez les enfants, les adolescents, que les adultes.

Ces comportements addictifs ne sont pas encore reconnus comme réelle dépendance, mais elles peuvent être considérées comme addictions dites comportementales.

Par quoi se traduisent ces addictions ?

L’arrivée d’Internet a créé de nouveaux types d’addictions, tel que les jeux vidéo en ligne ou les réseaux sociaux. Ces accoutumances sont excessives, parfois incontrôlables. Elles s’accompagnent souvent par un repli sur soi, voir l’abandon d’autre modes d’échanges.

Certaines personnes ont un besoin constant de regarder leur smartphone, n’importe où, n’importe quand, simplement pour voir s’ils ont une nouvelle notification, regarder l’heure. C’est un réflexe que tu connais peut être, que j’ai longtemps connu. Les écrans empêchent parfois de tenir une conversation car, même en parlant à quelqu’un, le téléphone est dans les mains, posé sur la table. C’est courant et désagréable pour la personne qui se trouve face à nous. Je me vois aussi le faire, à une certaine époque et je n’en avais pas conscience. 

Tu as déjà passé ton après-midi sur les réseaux sociaux, alors qu’il faisait dehors un merveilleux soleil? 

Si tu n’arrives pas à te séparer de ton téléphone ou de ta tablette, que tu es connecté(e) en permanence sur les réseaux sociaux et que la première chose que tu fais le matin est de regarder ton téléphone, c’est un peu fou non ? Mais réaliste.

Les nouvelles technologies sont tout de même de très bon outils de communications, j’en convient. Quand elles sont utilisées avec parcimonie, pour partager nos idées, travailler, entre autre et se divertir.

Parlons des enfants…

Je n’en ai pas, mais j’ai beaucoup étudié, pour connaître l’impact néfaste que cela entraîne chez eux.. Quand un cadre n’est pas fixé, il devient facile pour un enfant, dès le plus jeune âge, d’avoir accès aux écrans. De nos jours, certains parents, je ne généralise absolument pas, placent leurs enfants devant la télé, le portable, ou autre, contre un peu de tranquillité, pour éviter des caprices ? Quand l’enfant aura des comportements anormaux, de l’agressivité si manque d’écran, une mauvaise concentration à l’école, des difficultés d’apprentissage, il sera encore possible de résoudre le problème. Mais un enfant ayant ce genre d’addictions est difficile à résonner et il faudra user de beaucoup d’autorité, de patience pour qu’il reprenne de bonnes habitudes.

Notre génération est faite pour nous faire penser, que tout les nouveaux jouets ( tablettes, jeux électroniques ) pour enfants seraient bénéfiques à l’apprentissage. Je suis… Contre! Mais… Comment faisions nous à l’époque où tout cela n’existait pas ? Sommes nous plus bête que les enfants d’aujourd’hui ? Il faut vivre avec son temps et je ne pense pas qu’il faille les priver de technologies, mais il y-a un temps pour tout. Respecter un certain nombre de minutes, ou d’heures par tranche d’âge, à consacrer aux écrans, aux jeux numériques, semble très important à mettre en place pour le bien être d’un enfant.

L’école, quand à elle, ne nous aide pas vraiment. Apprentissage tablette, qu’elle bonne idée….

Serge TISSERON *, un psychiatre et psychanalyste, a élaboré la règle des « 3, 6, 9, 12 ». Elle se décline ainsi : pas de télé avant 3 ans. Pas de console de jeux avant 6. Pas d’Internet avant 9 et pas de réseaux sociaux avant 12 ans. Je suis plutôt d’accord avec lui.

Comment savoir si une personne est accro aux écrans ?

Il aura des difficultés à se situer dans le temps et contrôler le temps passé devant l’écran. Il aura envie d’y passer tout son temps, car c’est l’endroit où il se sentira le mieux, d’où un repli sur soi. Il aura une attitude de déni lorsqu’un proche lui fera remarquer qu’il passe beaucoup de temps devant son téléphone, sa télé, son ordinateur…
Il ressentira un sentiment de vide ou de déprime loin des écrans.
Il pourra se montrer agressif en cas d’impossibilité d’accéder aux écrans ou aux réseaux.
Il aura peut-être une absence d’intérêt pour toute autre activité, y compris les occupations habituellement appréciées ( Moments passés en famille ou entre amis ).

Je tenais à partager mon sentiment avec toi sur ce thème, qui évoque en moi une partie du bien-être. N’hésite surtout pas à partager ton point de vue avec moi, car il est toujours important d’échanger nos opinions.

Je vais te rédiger un deuxième article, pour te parler de mon parcours avec les écrans. Car non, je ne suis pas parfaite !

Je te fais des bisous plein d’amour et de joie de vivre 

Publié par

Laisse ton commentaire <3

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.